J’ai testé : coudre pour un homme

Coudre pour un homme


Pour la première fois de ma vie depuis que je me suis mise à la couture, j’ai réalisé des vêtements pour homme et pas pour n’importe qui. En effet, pour l’anniversaire de mon amoureux, je me suis mise en tête de lui réaliser une tenue complète. 



Le livre « Les Chemises » et Jedediah Pants de Thread Theory

La chemise

Cela fait un petit moment que mon copain me demande une chemise mais je dirais que ce dernier est clairement tatillon et difficile dans ces choix. En effet, il sait très bien ce qu’il veux et ce qu’il ne veux pas que ce soit en terme de coupe que de tissus. Pour m’aider dans ma tâche, je me suis donc laissé guider par Cécile de La Maison de la Couture à Grenoble, une grande habituée du vestiaire masculin. Elle m’a conseillé l’achat du livre « Les Chemises » par Ryuichiro Shimazaki aux Editions de Saxe. Ce livre propose de revenir sur l’histoire de la chemise, les différentes parties qui la compose, les étapes de montages en industrie et bien sûr 26 modèles de chemises pour hommes pour toutes les occasions et toutes les saisons en plusieurs tailles avec patrons à taille réelle.

Le livre est disponible ICI au prix de 19,50€ et c’est vraiment un très très bon investissement. Il est aussi disponible au magasin La Maison de la Couture à Grenoble, il fait partie des indispensables donc suivi par la boutique.

 

Le pantalon

A la même période ( Noël ), j’ai eu l’occasion de tester un autre patron pour homme pour compléter la tenue du mon cher et tendre. En effet, cela fait un moment que je lorgne sur les patrons de la marque Thread Theory, des canadiens spécialisés dans les patrons pour hommes. Le Jedediah Pants avait l’air particulièrement intéressant : un pantalon chino avec une variation bermuda. Encore une fois, Cécile m’a proposé de lui emprunter son patron pour mon projet. Merci !!!



La chemise

Sur les nombreuses chemises proposées dans le livre ‘Les Chemises’, j’ai choisi le premier modèle intitulé ‘Chemise blanche à col classique’. C’est une chemise habillée de base constituée d’un col classique, d’une gorge simple et de poignets simples. Le livre vous explique toutes les différences entre les cols, les poignets, les boutons et propose des styles de chemises différents en patrons. Après, à vous de composer votre chemise comme vous l’entendez avec les styles qui vous préférés. Concernant la réalisation, elle est illustrée pas à pas pour chaque modèles avec une illustration Devant et Dos de la chemise et les étapes de montages numérotés et indiqués sur les schémas. C’est très similaire aux schémas des patrons japonais mais en plus poussé.



Mes choix pour La Chemise

Pour ma première chemise j’ai donc choisi un modèle très classique et une couleur de base aussi : le blanc

Les tissus

Alors en fait, l’histoire de cette chemise blanche faite-main commence bien avant l’anniversaire de mon amoureux. Il se trouve que je fais rarement de la m*rde quand je lave ou repasse ou range les vêtements. Mais tout arrive un jour et malencontreusement, j’ai lavé une bonne partie de ces chemises blanches avec du bleu et disons que ça ne s’est pas très bien passé pour elles. Depuis, elles se parent d’une très belle couleur grise et par endroit c’est tie & dye. Du plus bel effet donc. La chemise pour son anniversaire,  c’était un peu pour lui dire « désolé d’avoir pourri ton dressing ».

Bien sûr, comme je le sais compliqué dans le choix de ces affaires, j’ai sélectionné un très bon satin de coton blanc Turpault (en vente à La Maison de la Couture à Grenoble ) car s’il dort dans des draps de la même marque et que ça ne le gratte pas, il devrait supporte ce tissu en chemise. A 32€ le mètre sur 250cm, c’est une très bonne option avec un excellent rapport qualité/prix.

La mercerie

Il me fallait plus que des boutons pour avoir tous le matériel nécessaire pour ma chemise blanche. J’ai choisi de la nacre blanche, toute simple dont 9 boutons de 1,3 cm de diamètre et 2 boutons pour les pattes de boutonnages aux poignets de 1,1 cm de diamètre. Encore une fois, j’ai trouvé mon bonheur à La Maison de la Couture. Bon à savoir si vous aussi souhaitez réaliser la plus parfaite des chemises classiques.



Jedediah

Jedediah est un pantalon de style chino mais dans un style un peu slim, avec une coupe casual et de jolies détails aux poches. Deux longueurs sont inclus dans le patron : version longue ou version courte de style bermuda. Il y a également une troisième longueur qui consiste à laisser du leste pour faire des revers en bas.  Vous pouvez réaliser le pantalon Jedediah dans un denim, un corduroy, un twill, une gabardine … Le patron permet de nombreuses variations de tissu tant que ce dernier est suffisemment résistant. La bonne nouvelle pour les français c’est que les instructions sont disponibles dans notre langue ! Le patron est proposé en pochette à 20$ ou en PDF à 11$ canadien.



Mes choix pour Jedediah

Mon choix de matières premières a été rythmé par les nombreuses exigences de mon amoureux concernant sa garde-robe. Il fallait que le tissu soit agréable au toucher et à porter, que la couleur lui plaise tout en allant avec ces autres chemises, pulls et tee-shirts …

Les tissus

C’est pour cela que je suis parti sur un bleu ! Je ne me voyais pas du tout prendre du noir que je trouve un peu dur pour un garçon. J’ai choisi un bleu moyen : ni foncé ni clair qui se marie avec la plupart des couleurs qu’il porte. Je me suis décidé sur ce sergé de coton coloris denim chez Ma Petite Mercerie. J’ai pris 1m80 pour 26€.

Pour l’intérieur du pantalon je me suis carrément fait plaisir tout en restant classique avec les chutes de mon Liberty imprimé vintage bleu. Je l’avais utilisé pour réaliser ma robe Ditte de La Maison Victor et comme j’avais pris 3 mètres, il me restait pas mal de grandes chutes pour faire des petits projets.

J’ai donc réalisé les poches et j’ai gansé la ceinture et la patte de boutonnage comme chez les pros.

La mercerie

Pour le bouton, j’ai fait le choix de rester vraiment classique et passe partout avec un gros bouton bleu nuit quadrillé à 39 cts ( ruine ) chez Ma Petite Mercerie encore. J’avais peur qu’il n’apprécie pas du tout un bouton trop original.

Pour le zip, j’avais dans mon stock une fermeture éclair un poil plus petite que ce qui était recommandé. Malheureusement, après l’avoir entièrement monté, je me suis rendu compte que ça n’allait pas du tout et que ma patte était raté. J’ai donc acheté en urgence une fermeture à la bonne taille et tout est rentré dans l’ordre. Je vous conseille donc de bien respecter la taille proposé pour le patron et de ne pas acheter trop petit ou trop grand car cela aura une grande incidence sur votre patte de boutonnage et comme elle se trouve au milieu du pantalon, le problème n’en sera que plus flagrant …



Mon expérience globale

J’ai réalisé ces deux patrons l’un à la suite de l’autre durant le mois de Février et je vais vous livre mon expérience sur les deux patrons. 

Deux indispensables

Pour moi, il ne fait aucun doute que Jedediah et le livre sur les chemises font partis des indispensables quand on coud pour les hommes.

Pour le pantalon, j’avais choisi la taille 40 qui correspond exactement à ce que prend mon copain dans le commerce. Le pantalon taille parfaitement bien et j’en était vraiment ravie car j’avais quelques doutes sur la fin de la réalisation. J’ai déjà hâte de faire d’autres versions. Ce qui m’amuse le plus c’est de personnaliser l’intérieur avec du tissu contrastant dans les poches, une ganse sur la ceinture, apporter un plus grand soin à la réalisation de la fermeture …

Des techniques nouvelles

La chemise quand à elle a été un petit challenge. La réalisation de chemise pour homme est clairement différente de ce que j’ai pu voir jusqu’à présent chez les femmes. Je n’avais jamais réalisé de coutures rabattues jusqu’alors et j’ai eu un peu mal à les prendre en main. Pour la taille, j’ai réalisé le M en me basant sur le tableau des mesures et la chemise est un peu petite. Disons qu’elle tire lorsqu’elle est entièrement fermée donc importable avec une cravate. Est-ce de ma faute ou le tableau n’était-il pas juste ? Je sais que j’ai manger un peu trop de marges par moment sur les couture rabattues surtout au niveau de l’emmanchure. Dans le doute je ferais des chemises taille L dès à présent pour être certaine de la taille quitte à rogner un peu plus mes marges.



J’ai été ravie de réaliser cet ensemble pour mon copain et ce ne sera certainement pas la dernière fois ! J’a hâte de réaliser un ensemble plus estivale avec la version bermuda du chino et une chemise dans un tissu plus casual. 

  • Jedediah – Thread Theory – 29€ – ICI
  • ‘Les Chemises’ – Ryuichiro Shimazaki aux Editions de Saxe – 49€ – ICI

 

4 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *