J’ai testé : Aava – Named

Aava – Named Clothing

J’en avais déjà fait un article dédié sur le blog vous le savez, mais ce que j’attend le plus lorsque l’hiver arrive, c’est la collection de la marque de patrons indépendants Named. Comme chaque année, j’ai été invité à tester un modèle avant la sortie de la collection ( c’était la tunique Helmi ) et comme chaque année, j’ai fais le pleins de patrons par la suite car tout, absolument tout, me plaisait.

Aujourd’hui, je vous présente un modèle phare de la collection et surement le plus ambitieux : le blazer Aava. 

 

C’est qui Named ?

logo named

Named est une marque de patrons de couture Finlandaise créée par deux soeurs: Laura et Saara. Ensembles, elles ont fait de leur passion un métier en créant des collections de patrons de style scandinave. Lignes épurées, détails chics, leurs collections ne cessent de m’inspirer et de repousser mes limites en couture.

  • Named propose deux collections par an, toujours inspiré d’un thème particulier.
  • Les patrons sont disponible de la taille 32 à 46, certains patrons vont même jusqu’au 50.
  • Cinq niveaux de difficulté sont proposés ainsi, chacun peut tenter l’expérience du débutant à la couturière avertie.

blazer-aava-named-clothing-1

 

Aava Tailored Blazer

Le patron du blazer Aava est une vraie merveille comme vous le constatez à la vue des visuels de la marque : coupe féminine et fit impeccable, entièrement doublé, poches à rabats prises sur les cotés, découpes princesses … C’est d’ailleurs tout ces détails qui m’ont séduite et encouragé à tester ce patron.

Les tailles vont du 32 au 46 ce qui laisse une possibilité de réalisation à un grand nombre de fille tant le blazer est un incontournable et de tout façon, il va à tous le monde !

Le niveau par contre est décrit comme « Avancée » par la marque. Je suis d’accord surtout au niveau des nombreuses pièces à couper dans le tissu, la doublure et l’entoilage, qui en découragerons plus d’une. Au niveau du montage par contre, je n’ai pas trouvé cela si terrible mais je vous en parle en détails plus bas.

Ce modèle vous demandera l’utilisation d’un tissu extensible (Named conseille 5 à 10% de stretch dans le tissu), un tissu pour la doublure (si possible, utiliser aussi un tissu extensible), un peu d’entoilage, et trois boutons. Named conseil également d’ajouter des épaulettes; je n’en ai pas trouvé et à l’essayage je n’ai pas vu l’intérêt d’en poser personnellement.

Le patron est disponible en PDF ou en patron pochette. Honnêtement, vu le nombre de pièces, je vous conseille d’investir dans la pochette où vous perdrez moins de temps !

blazer-aava-named-clothing-6

Mes choix pour Aava

Pour réaliser mon blazer, j’ai suivi à la lettre les conseils prodigués par Named. Je ne voulais pas risquer de rater mon projet car j’ai décidé de ne pas faire de toile avant et de réserver ce tissu à mon blazer final (bien que niveau investissement, ce ne soit pas un tissu très cher).

J’ai toujours une légère appréhension quand je dois choisir la taille du patron à couper. J’oscille entre un 38-40 et les mesures ne sont jamais les mêmes d’une marque à une autre. Globalement je choisi toujours de faire la taille 40 chez Named je suis rarement déçu car le résultat est toujours impeccable.

Pour mon blazer je suis donc partie dans la même optique en me disant que de toute manière c’est une veste et que je vais forcément porter des choses en dessous et qu’il faut que je sois à l’aise parce qu’une veste trop serré, il n’y a rien de moins flatteur.

Je suis donc partie ensuite sur un lainage bleu foncé plutôt fin lors d’une après-midi passé chez Indigotex à la fin de l’été. J’avais dans l’idée de réaliser blazer et pantalon coordonné comme les modèles de chez Named et j’ai donc investi dans 4 mètres de ce lainage pour 32€ au total. Un maigre investissements donc puisqu’il ne m’a fallut que 2 mètres pour réaliser ma veste soit 16€.

La doublure vient du même endroit. Je l’adore car elle est fluide, légèrement stretch et son imprimé donne la touche d’originalité à mon blazer. J’ai d’ailleurs décidé d’utiliser ce tissu à chaque fois que j’aurais une doublure à faire sur mes vêtements cet hiver; de façon à créer une unité dans mes créations. Son prix ? 9€ pour le mètre cinquante utilisé …

Mes boutons viennent du magasin La Maison de la Machine à Coudre à Grenoble; de beaux boutons en métal doré vieilli. J’en ai pris un petit pour le boutonnage du pantalon aussi. Unité je vous dis ! J’en ai pris deux gros pour le boutonnage avant et un petit viens fermé à l’intérieur pour maintenir le double boutonnage bien en place pour un coût de 4,50€ le tout.

Au final je m’en sors avec 29,50€ de matière première et je trouve que c’est un prix très compétitif car une belle veste dans le commerce, c’est facilement 200-300€ … A dire vrai c’est tellement ridicule, je n’ai jamais mis aussi peu cher dans une telle pièce que ce sois en couture ou en achat boutique. 

blazer-aava-named-clothing-5

Mon expérience

Globalement j’ai trouvé l’expérience de la couture d’une veste comme celle-là très enrichissante. C’était mon tout premier blazer (mais pas ma première veste doublée) mais j’avais la pression car le tombé de ce genre de vêtement se doit d’être impeccable, les tissus bien choisis et les découpes du patron laissaient présager le pire en terme de technicité. Il n’en fût rien !

Outre le fait que la découpe du PDF (achetez la pochette je vous en conjure !), la découpe des pièces dans tous les tissus + entoilage est une étape longue et peu intéressante, le montage quant à lui se fait très bien.

Je ne vais pas vous mentir, réaliser cette veste, ce n’est pas comme faire une jupe à fronces dans un carré de tissu, on est d’accord. Mais je m’attendais à franchement pire.

Top 3 des étapes de montages compliqués:

  • les découpes qui se rejoignent sur les deux parties devant et qui ont du mal à coïncider joliment (j’ai du les découdre une fois).
  • la fente dans le dos une fois la doublure attaché au corps qui m’a demandé 5 minutes de relecture avant de comprendre. Finalement j’ai fais au feeling et ça a marché dieu merci.
  • le repassage du col qui demande précision et milles essayes pour bien le positionner.

Quand vous lisez ça vous vous dites que franchement c’est pas la mort ? Vous avez raison.

Et en plus ça occupe une bonne dizaines d’heures !!! De quoi réfléchir à tous vos futurs projets couture après ce grand challenge !

blazer-aava-named-clothing-7

Je porte:

Blazer Aava – Named Clothing – 29,50€ – dispo ICI respectivement à 16€€ en PDF ou 22€ en Pochette

Robe – Grace & Mila – Similaire ICI

Sac – See By Chloé – Similaire ICI

Mocassins – Loreak Mendian – 2016 – ICI

Col en fourrure – Vintage – Similaire ICI

Signature

5 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *