Les 10 choses que j’ai aimé en MARS

Lifestyle

C’est une nouvelle catégorie que j’ouvre aujourd’hui pour vous montrer un peu tout ce que je fais quand je ne coud pas. Mars pour moi fût le mois de tous les changements. Je partage désormais ma vie entre Lyon et Grenoble et j’apprend peu à peu à dompter cette nouvelle ville qui m’offre des milliers de choses à faire.

Mars

1. Faire de  la couture d’ameublement

Raté !C’est donc encore de la couture. Mais il est vrai que cela faisait un bail que je n’avais pas fais autre chose que du vêtement. Avec mon déménagement à Lyon, s’est posé la question des rideaux, des coussins et autres plaid. Il me semblait inconcevable d’acheter quelque chose en magasin vu le matériel que j’ai à ma disposition.

Le plaid, vous le connaissez, je lui ai consacré tout un article ici, mais je vous présente les rideaux en lin naturel (tissu des Coupons Saint Pierre) roulotté à la Babylock au fil à broder. Je me suis amusé va-t-on dire. C’était très très long à faire mais l’économie est réelle pour 4 paires de rideaux.

 

2. Découvrir les joies du marché

Pour moi qui n’ai jamais vécu en centre-ville, le marché du dimanche était un concept inconnu. Maintenant, je suis à deux pas des quais Saint-Antoine et du marché. Alors le dimanche matin, je viens respirer la bonne odeur du poulet rôtie, des fruits et légumes frais et des jolies fleurs. Et du coup j’ai trouvé ces jolies branches de pêcher qui me font penser au Japon et à mon futur voyage. Voila c’est mon nouveau petit rendez-vous dominicale.

3. Le Marché de la Mode Vintage

C’est le rendez-vous que j’essaye au possible de ne pas manquer sur Lyon. Cette année c’était les 12 et 13 Mars et c’est avec plaisir que j’ai retrouvé cette ambiance si particulière au Marché de la Mode Vintage.

Mon but chaque année: dénicher des pièces de créateurs à moindre frais.

J’ai trouvé un adorable petit chapeau d’été entre le canotier et le panama, avec son petit noeud derrière il m’a fait craquer. Pour 20€ j’ai un chapeau unique.

Les bottines sont des Anne Thomas, une créatrice Lyonnaise et le stand y vendait leur fin de stock et les prototypes. En tout cas j’ai craquer pour les zips sur les cotés de ces bottines en cuir, un détail original, pour 150€ tout de même.

Enfin les espadrilles mi-danseuse étoile mi-retour de la plage sont des Sonia Rykiel, trouvé par hasard au détour d’un stand. Elles étaient trop peu cher pour que je ne les ramènent pas avec moi (32€) même si effectivement, le laçage en ruban n’est pas des plus pratique.

Enfin, une enseigne Coca Cola en parfait état de marche à terminé la décor de la chambre. Une touche de fun dans ce monde de brute (surtout que l’enseigne est belge …) tout ça pour 200€.

4. Le Musée des Miniatures et du Cinéma

J’en avais beaucoup entendu parler du Musée des Miniatures et du Cinéma dans le vieux Lyon, surtout pour l’expo des maquettes du film The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson (qui est juste mon réalisateur pref de pref). Je l’avais manqué et puis non, l’expo à été reconduite jusqu’à fin Mai.

Le lieu est assez unique et regroupe une collection de milliers d’objets de films anciens ou récents, de scènes entièrement remontés comme celle du film Le Parfum que j’ai découvert qui plus est. Je me rappelle avoir lu le livre au Lycée mais je n’avais jamais vu le film. Les décors sont grandioses, et on ressent (même en ne l’ayant pas vu pour ma part) l’ambiance pesante que l’on retrouve dans le film. La bande original du film se mêle aux senteurs de roses que l’on aperçoit dans certaines reconstitutions. Rien que pour ça je vous le conseil.

grandbudapest

La partie Wes Anderson est finalement plutôt petite compte tenu que le Musée s’élève sur plusieurs étages d’une vieille maison de ville classée au patrimoine. On retrouve l’impressionnante maquette de l’hôtel, les marionnettes de renard du seul film de Wes que je n’ai pas vu (pas emballé par le visuel du film). Un poil déçu surtout qu’il y avait beaucoup beaucoup de monde (abstenez- vous le dimanche après-midi on se marche les uns sur les autres dans les petites pièces du musée).

Beaucoup d’objets « gore » se mêlent au reste, ce que j’adore. Je ne suis pas particulièrement fan de Alien mais la reine Alien rachetée par la Musée aux créateurs du film fait froid dans le dos.

5. Le Restaurant JOLS:

Grande amatrice de nourriture en tout genre et particulièrement de poissons, j’ai découvert, toujours Quai Saint Antoine à Lyon, le restaurant JOLS. La devanture me donnait envie depuis des semaines, avec leurs fruits de mers joliments présentés dehors. J’y suis allé un soir de semaine et j’ai mangé comme une reine.

Le restaurant affiche une carte avec un bon rapport qualité prix je trouve, les produits sont ultra frais et le personnel à l’écoute. Bref si vous êtes amateurs de poissons je vous le conseil.

 

6. Faire le tri dans mon stock de tissu et dessiner ce que je coud:

dessin

Cela faisait bien bien longtemps que je n’avais pas pris le temps de me poser trois secondes pour réfléchir à ce que je voulais coudre. Ayant peu de temps libre pour m’adonner à ma passion (comme tous le monde allez vous me dire) je passais directement de l’idée dans mon cerveau à la pratique sans passer par la case réflexion que j’aimais pourtant beaucoup faire avant. J’ai donc changé mes habitudes pour m’y retrouver un peu mieux, ne pas acheter sur des coup de têtes des patrons et des tissus, organiser mes envies, mon stock, mon planning de couture. Je coud moins c’est certains mais franchement j’y prend plus de plaisir par rapport à avant.

7. Les Puces du Canal:

pucescanal

Décidément, cet article aurait pu être un spécial Lyon !Le dimanche, je fais le marché mais je vais aussi faire les puces à Villeurbanne, j’ai l’impression d’avoir 60 ans des fois le dimanche …Pas de photo de mes trouvailles car tout reste assez cher (pour les beaux meubles en tout cas) mais certains vendeurs proposent des babioles intéressantes et des vêtements griffés vintage. Pour les fans de mode, vous êtes prévenues.

8. Redécouvrir le zoo du Parc de la Tête d’Or:

pandaroux

Et admirer l’adorable petit panda roux qui y vît. Le parc reste très agréable par temps ensoleillé. Il reste petit mais gratuit et donc accessible à tous. Certains espace sont vides c’est dommage mais j’y reviendrais pour prendre mon bol de nature au milieu de la ville.

9. Le Musée des Beaux Arts et son expo « De Rembrandt au Selfie »:

beauxarts

Le Musée des Beaux Arts de Lyon est un bâtiment sublime qui donne sur la Place des Terreaux. Outre sa collection d’oeuvres intéressante (des sculptures de Rodin animent la petite cour intérieur, reposant à souhait comme ambiance), le Musée propose des expositions dont la dernière m’a plutôt séduite. Une exposition d’autoportrait du XIVe à nos jours sous forme de peinture, d’aquarelle, de sculpture ou de photographies.

10. Lyon

lyon

Tout simplement.

 

Et n’hésitez pas à me dire si cet article vous a plu ou non.

A bientôt !

Signature

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *